Parmalat condamné à payer 364 millions de dollars à Citigroup

 

Une juridiction américaine a estimé lundi que le groupe laitier italien Parmalat avait trompé Citigroup lors de sa faillite en 2003, et elle a accordé 364,2
millions de dollars (273 millions d’euros) de dommages-intérêts à la banque new-yorkaise.
Cette décision est une victoire pour Citi qui obtient la somme qu’elle avait demandée.
Parmalat s’était effondré en décembre 2003, pliant sous une dette de 14 milliards d’euros après avoir découvert un trou de quatre milliards d’euros dans
ses comptes. Le groupe s’est sorti de la faillite en 2005 au prix d’une vaste restructuration.
Un avocat du groupe laitier a immédiatement annoncé son intention de faire appel de cette décision.
Phil Wahba, version française Nicolas Delame

Leggi Anche
Scrivi un commento