Air France-KLM pourrait prendre 10 à 20% du capital d'Alitalia

Air France-KLM pourrait prendre 10 à 20% du capital d'Alitalia

 

Le groupe franco-néerlandais avait retiré son offre de rachat en avril, face à l’hostilité des syndicats.  

Le feuilleton Alitalia n’est pas fini, et les espoirs de sauvetage de la compagnie italienne en difficulté ne sont pas tout à fait éteints. Le groupe
franco-néerlandais Air France-KLM pourrait en effet finalement prendre une participation de 10 à 20% du capital d’Alitalia, la compagnie aérienne italienne au bord
de la faillite, a appris l’AFP jeudi de sources concordantes.

L’ancien patron d’Alitalia et consultant d’Air France-KLM, Francesco Mengozzi, a transmis mercredi au gouvernement italien un “message d’intérêt” du numéro un de la
compagnie franco-néerlandaise, Jean-Cyril Spinetta, envers Alitalia. Le gouvernement de Silvio Berlusconi tente désespérément de renouer le dialogue avec des
repreneurs potentiels pour la compagnie aérienne italienne dont les avions risquent d’être cloués au sol à partir de demain.

Air France-KLM a toujours dit qu’elle souhaitait prendre une participation minoritaire dans la compagnie italienne, en cas de rachat par les entrepreneurs italiens, rassemblés
dans la Compagnie aérienne italienne (CAI), a rappelé une porte-parole du transporteur aérien franco-néerlandais. A la suite du retrait de l’offre de
repreneurs potentiels italiens regroupés dans la Cai, le commissaire extraordinaire chargé de gérer Alitalia, Augusto Fantozzi, a lancé lundi une ultime
tentative de vente de la compagnie, les repreneurs intéressés devant faire leur offre d’ici le 30 septembre.

Air France-KLM possède déjà 2% d’Alitalia et est son partenaire au sein de l’alliance Skyteam. (source AFP)

Leggi Anche
Scrivi un commento