Un violent séisme frappe le centre de l’Italie

Un violent séisme frappe le centre de l’Italie

L’Italie s’est réveillée sous le choc lundi matin. Il était environ 3h30, heure locale, quand la terre a fortement tremblé dans tout le centre de la
péninsule, et particulièrement dans la région des Abruzzes. La secousse a été ressentie jusqu’à Rome, à une centaine de kilomètres de
là.

Selon le ministère de l’Intérieur, au moins 50 personnes ont été tuées dans les 38 communes touchées. (Voir la carte ci-dessous)

Parmi les victimes, figurent quatre enfants qui n’ont pu être dégagés vivant des ruines de leur habitation, à L’Aquila, capitale de la région et ville la
plus touchée par ce tremblement de terre. Une femme âgée et une petite fille sont également mortes à Fossa, près de là. Une trentaine de personnes,
qui pourraient être encore prisonnières des décombres, sont portées disparues. La protection civile redoute donc encore «de nombreuses victimes».

Le centre historique de L’Aquila, ville de 70.000 habitants, a particulièrement souffert. La nef d’une église s’est effondrée, de même qu’une partie d’une
résidence pour étudiants. Par peur des répliques, un hôpital de la ville a dû être évacué. Quant aux habitants de cette région
montagneuse, ils sont descendus dans les rues ou se sont rassemblés dans les stades aux alentours pour se protéger.

3.000 morts en 1980

Selon une première estimation des pompiers, plus de dix mille maisons ou édifices ont souffert de la secousse. La protection civile redoute donc que des milliers de personnes ne
se retrouvent sans abri.

Le premier ministre Silvio Berlusconi, qui a annulé un voyage à Moscou prévu dans la journée, a décrété l’urgence nationale. Benoît XVI a
pour sa part annoncé qu’il priait «pour les victimes, en particulier pour les enfants» décédés.

Selon un communiqué de la protection civile italienne, l’épicentre du séisme d’une magnitude de 6.3 se trouvait à 5 kilomètres de profondeur sous L’Aquila.

L’ensemble du territoire italien, qui s’étend sur plusieurs plaques tectoniques, est fortement exposé aux risques de tremblements de terre. Vingt millions d’Italiens sont
«potentiellement exposés» à ces risques.

En novembre 1980, un tremblement de terre de magnitude 6,9 avait frappé plusieurs régions proches de Naples, dans le sud de la Péninsule – la Campanie, la Basilicate et les
Pouilles -, faisant dans les 3.000 morts.

En mai 1976, dans le Frioul, un tremblement de terre de magnitude 6,4 avait également fait un millier de morts et 45.000 sans-abri.

Leggi Anche
Scrivi un commento