Kronenbourg va supprimer 214 emplois en deux ans, selon les syndicats

 

Les réductions d’effectifs des brasseries Kronenbourg qui concernent l’usine d’Obernai (Bas-Rhin), les sites de Strasbourg et Paris, toucheront 214 emplois sur 1.390 d’ici
à 2010. 

Kronenbourg, leader français de la bière racheté par le danois Carlsberg, supprimeront 214 emplois sur 1.390 d’ici à 2010, selon le plan de
réorganisation annoncé jeudi en comité central d’entreprise, au siège de Strasbourg, a-t-on appris de sources concordantes.

Les “réductions d’effectifs”, qui toucheront principalement l’usine d’Obernai (Bas-Rhin), les sites de Strasbourg et Paris, se répartiront en 121 postes dans la
production et la logistique, 51 dans les services administratifs et 42 dans l’assistance au service commercial, a indiqué un porte-parole de la direction. L’entreprise “fera
tout son possible” pour éviter les licenciements, a-t-il assuré, ajoutant que les mesures annoncées s’inscrivaient dans une “remise à plat complète”
de l’organisation des Brasseries visant à relancer les ventes et améliorer la rentabilité, a-t-il poursuivi.

La section CGT a indiqué jeudi dans un communiqué “refuser que la course à la rentabilité passe par des suppressions d’emplois”. “Cela n’a jamais
résolu les problèmes de perte de volumes”, selon elle. Les Brasseries Kronenbourg (marques Kronenbourg, 1664, Kanterbrau, Grimbergen) détiennent un tiers du
marché français et ont réalisé un chiffre d’affaires de 855 millions d’euros en 2007. Elles comptent 1.400 salariés. (Source AFP).

Leggi Anche
Scrivi un commento