Politique agricole commune: “un meilleur ciblage des aides pour gagner en légitimité”

 

Aujourd’hui, les organisations du groupe PAC 2013 font part au Ministre de l’agriculture et de la pêche Michel Barnier de leurs priorités à propos de la mise en
oeuvre du bilan de santé de la politique agricole commune. La justification et le ciblage des aides seront au centre des discussions sur l’avenir de la PAC. Aussi est-il
essentiel et urgent d’anticiper ces échéances sans attendre 2013, en mettant autant que possible l’agriculture française sur la voie d’une agriculture durable.

Dans cette perspective, les ONG et organisations du groupe PAC 2013 rappellent les principes auxquels elles sont attachées:

une cohérence avec les engagements agricoles du Grenelle de l’environnement en faveur d’une agriculture durable,

une légitimité de la PAC assise sur un recouplage écologique et social des aides,

une simplification de certains dispositifs existants par un meilleur ciblage des aides, pour obtenir une meilleure lisibilité de la PAC auprès de l’opinion
publique
,

une réorientation significative des aides à l’intérieur du premier pilier, celui-ci constituant le levier principal et privilégié pour engager
l’agriculture sur la voie d’un développement durable, et pour asseoir sa légitimité
,

une anticipation des changements qui affecteront la PAC après 2013, par une mise en oeuvre rapide et progressive de l’ensemble des décisions dès 2010.

Ces principes se déclinent en huit priorités de la façon suivante:

Réduire les disparités dans les aides reçues par les agriculteurs par un système forfaitaire de soutien des revenus,

– Accompagner le développement des surfaces en agriculture biologique par une aide pérenne au maintien,

– Instaurer une vraie politique de l’herbe dans le cadre du premier pilier de la PAC,

Revaloriser le soutien aux productions d’élevage importantes pour l’équilibre de l’aménagement du territoire,

Renforcer l’autonomie protéique des élevages,

Renforcer les bonnes conditions agricoles et environnementales en matière d’assolement,

Protéger les ressources et les espaces naturels sensibles,

Orienter les nouveaux défis sur des mesures qui soutiennent les systèmes agricoles et alimentaires innovants et économes.

Le groupe pac 2013 est une plate forme de travail française qui associe des organisations d’agriculteurs, de solidarité internationale, de développement durable, et
de protection de l’environnement sur l’avenir de la Politique agricole commune. Il regroupe notamment: Les Amis de la Terre, le Comité catholique contre la faim et pour le
développement (CCFD), le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI), la Confédération paysanne, la Fédération
nationale de l’agriculture biologique des régions de France (FNAB), la Fédération nationale des centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu
rural (FNCIVAM), la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, l’association 4D (Dossiers et débats pour le développement durable), le Réseau action climat,
le Réseau agriculture durable, le WWF France.

 

Leggi Anche
Scrivi un commento